SLAPS est une agence de création axée sur la génération Z, basée à Los Angeles et à Barcelone. À une époque de surstimulation constante, SLAPS a pour mission d'améliorer l'expérience des gens avec les marques. Ils collaborent étroitement avec leurs partenaires, les encourageant à réfléchir au pourquoi et au pour quoi ils ont été créés.

SLAPS réduit de moitié le temps de conception pour dominer la scène du cannabis artisanal en Californie avec Filestage

Depuis sa légalisation en 2016, la scène californienne du cannabis est un foyer de créativité. Et au cœur de tout cela, l’agence SLAPS, basée à Barcelone et à Los Angeles, a aidé des marques naissantes comme Desert Underground à s’épanouir.

Points forts

✔️ SLAPS crée 16-30 posts sociaux chaque mois pour Desert Underground.

✔️ WhatsApp était leur outil de prédilection pour les commentaires et l’approbation, mais le processus était désordonné.

✔️ Filestage offre à leurs clients un moyen facile de visualiser le contenu et de partager leurs commentaires.

✔️ L’équipe a réduit de moitié le temps de conception pour pouvoir se concentrer sur le renforcement de l’engagement de la communauté.

SLAPS est une agence de création axée sur la génération Z, basée à Los Angeles et à Barcelone. (Au cas où vous vous poseriez la question, “slaps” est un mot d’argot qui signifie “excellent” ou “incroyable” – comme “Hé, cette chanson claque !”).

À une époque de surstimulation constante, SLAPS a pour mission d’améliorer l’expérience des gens avec les marques. Ils collaborent étroitement avec leurs partenaires, les encourageant à réfléchir au pourquoi et au pour quoi ils ont été créés. Grâce à cette approche, ils créent des marques authentiques qui inspirent la loyauté à long terme.

L’un de ces partenariats est celui conclu avec Desert Underground, un important cultivateur artisanal de cannabis basé dans l’oasis du désert californien. Ils se sont lancés dans un voyage pour ramener les racines du Far West dans le monde moderne grâce au cannabis.

“Lors de nos appels avec l’équipe de culture, il est apparu clairement à quel point ils étaient passionnés par la culture du cannabis. Notre mission était de traduire cet amour pour la plante en un contenu captivant et intriguant qui aiderait à distinguer Desert Underground de tous ses concurrents.”

Sébastien Vandecasteele
Fondateur et directeur créatif de SLAPS

La collecte de commentaires sur WhatsApp est désordonnée

Lorsque SLAPS a commencé à travailler avec Desert Underground, elle a été chargée de créer 16 à 30 messages sociaux par mois. Cela va de la macrophotographie à de courtes vidéos de présentation des souches à venir. Et si l’on extrapole ces chiffres à une base de clients à deux chiffres, on obtient des centaines de messages par mois.

Flux Instagram de SLAPS

La mauvaise herbe Instagram

C’est là que réside le problème.

Depuis le boom des médias sociaux dans les années 90, la quantité de contenu produit par les marques et les agences a explosé. Mais alors que le volume des messages atteignait des sommets vertigineux, la technologie stagnait, ne laissant d’autre choix aux équipes que de se battre pour obtenir un retour d’information par courrier électronique et par les applications de messagerie.

Trouver le bon outil pour le travail

Afin d’aider à gérer les cycles de feedback désordonnés, SLAPS a commencé à chercher une plateforme de révision et d’approbation. Ils passaient énormément de temps à consolider les commentaires sur WhatsApp, ils voulaient donc un espace central pour recueillir les réactions.

Un autre problème était le manque de contrôle. Il n’y avait pas de point de rupture entre un cycle de révision et le suivant. Ainsi, l’équipe pouvait commencer à travailler sur la prochaine version d’un contenu pour les réseaux sociaux, puis recevoir soudainement une autre série de commentaires sur WhatsApp.

❌ Avant Filestage

  • Les fichiers et les commentaires étaient partagés sur WhatsApp
  • Pas de moyen de tirer un trait sur chaque cycle de révision
  • Difficulté à interpréter les commentaires sur le travail créatif

✔️ Avec Filestage

  • Les commentaires sont automatiquement regroupés en un seul endroit
  • Les commentaires peuvent être désactivés entre les cycles de révision
  • La collaboration entre l’agence et les clients est facile
Tableau de bord SLAPS dans Filestage

17 fichiers. 7 réviseurs. 68 commentaires. Tout en un seul endroit.

Après avoir booké une démo pour voir comment fonctionne Filestage, SLAPS a lancé un essai gratuit pour le mettre à l’épreuve. Cinq mois plus tard, l’équipe n’a pas regardé en arrière. Ils ont désormais une vision claire des réactions de chacun. Et lorsqu’ils cliquent sur un commentaire, ils accèdent à cette partie de la vidéo ou de l’image, ce qui leur évite de faire des allers-retours sur WhatsApp. Cela a permis de diviser par deux le temps de création et de développement de l’équipe, la libérant ainsi pour créer un contenu de meilleure qualité qui stimule l’engagement.

Mais l’une des fonctions les plus utiles pour SLAPS est la possibilité de désactiver les commentaires entre les cycles de révision. Lorsqu’un fichier est “en révision”, les clients peuvent ajouter autant de commentaires qu’ils le souhaitent avant de choisir de demander des modifications ou d’approuver le fichier. Ensuite, lorsque tout le monde a fait part de ses commentaires, SLAPS peut faire passer le fichier à “En cours de modifications” et désactiver les commentaires jusqu’à ce que la prochaine version soit prête. Lorsque vous jonglez avec des centaines de créations pour un large éventail de clients, ce niveau de contrôle a un impact considérable sur la productivité.

“En travaillant sur les médias sociaux, nous avons des gens à la fois côté client et côté agence. Nous avons un rédacteur, un social manager et un designer – et du côté du client, nous avons 2-3 personnes dans le processus de feedback. Filestage nous donne un endroit où tout le monde peut facilement interagir avec les autres et donner son avis.”

Sébastien Vandecasteele
Fondateur et directeur créatif de SLAPS

La formule complète

Quand la Californie a légalisé le cannabis, la donne a changé. Au cours des deux décennies précédentes, les Californiens ont profité d’une culture libérale et ouverte. Mais ce qui se rapproche le plus de la marque et du marketing, ce sont les noms créatifs donnés à chaque variété. Grand-père violet. Gâteau LA Kush. Super Lemon Haze. Ces noms ont tous été conçus pour révéler les histoires derrière chaque variété et aider les gens à se souvenir de leurs favoris.

Conception de l'emballage de SLAPS pour Desert Underground

Pas de sacs ici

Mais depuis 2016, les opportunités pour les marques et le marketing ont explosé – et SLAPS est au cœur de l’action. Avec Desert Underground, ils ont mis au point des emballages vivants, audacieux, accrocheurs et informatifs. Ils ont également créé des sweats à capuche pour l’équipe de culture, donnant ainsi aux coéquipiers et aux clients le sentiment de faire partie d’une communauté grandissante.

“Les entreprises du cannabis font encore l’objet d’une énorme stigmatisation. Et avec des ressources publicitaires limitées et la censure, l’image de marque est le moyen le plus puissant de remettre en cause ces perceptions.”

Sébastien Vandecasteele
Fondateur et directeur créatif de SLAPS

Moins de gestion du feedback, plus d’espace pour la créativité

Les problèmes liés à WhatsApp étant loin derrière eux, Seba et l’équipe SLAPS ont pris le contrôle de leur processus de révision et d’approbation. Le retour d’information est collecté automatiquement dans Filestage et peut être activé ou désactivé comme un robinet. Ainsi, au lieu d’être interrompus en cours de route, ils peuvent passer du temps de création à la gestion de projet à leur guise.

Enfin, les agences créatives peuvent se concentrer sur leur créativité.