L’art de la post-production en 2020 : Comment créer de meilleures vidéos

Si vous avez décidé d’investir dans la création d’une vidéo, il est important d’avoir une vision claire de votre processus de postproduction. À ce stade, de nombreux projets vidéo tombent à l’eau. Vous devez donc élaborer un plan solide pour rester sur la bonne voie. Penchons-nous sur l’art de la post-production moderne.

Que signifie la post-production ?

Le processus de post-production fait référence à toutes les tâches associées à la production vidéo qui viennent après le tournage de la vidéo brute. Au cours de cette phase, divers profils mettront leurs talents en commun pour accomplir un certain nombre de tâches, telles que le montage, la conception sonore, les effets spéciaux et l’animation.

Bien que les phases de planification et de production présentent leurs propres défis et prennent beaucoup de temps, la phase de post-production est souvent la plus longue. Les tâches de post-production étant souvent très complexes, elles nécessiteront plusieurs versions, d’où l’importance pour les chefs de projet de développer une approche rigide de la phase de post-production.

Pour mener à bien la phase de post-production, les chefs de projet devront créer un plan qui soit.. :

Informé

Avant tout, le chef de projet qui élabore la stratégie de postproduction doit comprendre les aspects techniques de chaque tâche. Cette compilation l’aidera à créer un plan opportun et réaliste.

Transparent

Les meilleures équipes de post-production travaillent en parfaite harmonie car les documents de planification importants (et les vidéos) sont largement partagés en ligne. Ainsi, tout le monde reste sur la même longueur d’onde et avance comme une seule entité.

Complète

Il est très important de s’assurer que personne ne laisse rien au hasard pendant la phase complexe de post-production. Les meilleurs plans doivent couvrir toutes les tâches essentielles. Ainsi, rien ne sera laissé de côté.

Flux de travail et processus de post-production

Prêt à plonger dans le flux de travail de post-production le plus courant ? Voici un aperçu du flux de travail de post-production pour la vidéo.

1. Faites le point sur vos images.

Commencez par évaluer les séquences que vous avez capturées pendant le processus de production. Vos ingénieurs vidéo devront extraire les séquences de vos différents disques durs et cartes SD, puis les trier.

Les ingénieurs vidéo doivent profiter de cette occasion pour examiner méthodiquement les séquences, afin d’identifier toute erreur ou faute potentielle. Il doit également vérifier que vous disposez de tous les plans clés que vous avez définis dans votre liste de plans.

Vous devez effectuer cette étape aussi près que possible de la prise de vue proprement dite. Plus vous l’effectuez tôt, plus vous serez en mesure de rectifier efficacement tout problème lié aux images.

2. Élaborez votre plan et votre calendrier de montage vidéo.

Maintenant que vous avez fait l’inventaire de vos séquences et que vous avez confirmé que tout est en ordre, il est temps d’élaborer votre plan et votre calendrier de montage vidéo. Il est important de créer un calendrier réaliste qui tienne compte de la charge de travail existante de votre équipe vidéo.

Dans la prochaine section de cet article, nous examinerons de plus près la manière exacte dont vous pouvez élaborer ce plan de montage et ce calendrier. Mais pour l’instant, nous allons examiner l’étape suivante du flux de travail.

3. Permettez à votre équipe vidéo d’effectuer le montage.

Maintenant que vous avez créé un plan logique de montage vidéo et un calendrier en collaboration avec les membres de votre équipe vidéo, vous devez les laisser se mettre au travail.

Cette partie du processus peut être divisée en trois phases distinctes.

Organiser les fichiers du projet et créer des sauvegardes.

Commençons par le commencement. Les membres de votre équipe devront trier soigneusement tous les dossiers de votre projet. Ils doivent les organiser et les nommer selon les conventions que vous avez décrites précédemment. Il est également important que les membres de votre équipe créent des sauvegardes sécurisées en autant d’endroits que possible.

Effectuer un premier montage grossier.

Avec tous les fichiers du projet étalés devant eux, les membres de votre équipe peuvent commencer à créer un premier montage. Ils en profiteront pour ordonner, hiérarchiser et déprioriser leurs clips. Vos ingénieurs devront ensuite découper le métrage et ajouter des transitions.

Une fois ces étapes achevées, les membres de votre équipe disposeront d’un premier montage dont vous aurez peut-être besoin pour obtenir une première approbation.

Ajoutez du vernis.

C’est au cours de cette étape que votre vidéo prendra réellement vie. Vos ingénieurs vidéo utiliseront leurs compétences pour corriger les couleurs de votre vidéo et ajouter d’éventuels effets spéciaux. Ils peuvent également collaborer avec un ingénieur du son, afin de réaliser une conception sonore impeccable, synchronisée avec vos séquences.

Vous cherchez plus d’informations ? Jetez un coup d’œil à ce guide complet sur le flux de travail du montage vidéo.

4. Recueillir les réactions et procéder aux modifications.

Maintenant que vous disposez d’une version brute sans polissage, il est temps de recueillir les premiers commentaires de vos parties prenantes. Vous devez utiliser une plateforme de révision et d’approbation puissante pour accélérer le processus, recueillir les commentaires les plus clairs possibles et suivre les approbations.

Maintenant que vous disposez d’un excellent retour d’information en contexte, il est temps pour votre équipe de répondre à ces demandes et de procéder aux dernières retouches.

Filestage est un excellent exemple de plateforme de révision et d’approbation puissante. Vous pouvez l’utiliser pour inviter vos parties prenantes internes et externes en quelques secondes. Une fois à l’intérieur, ces membres de l’équipe peuvent laisser des commentaires utiles en contexte en quelques clics seulement.

5. Obtenir l’approbation finale.

Maintenant que votre vidéo a atteint le niveau de polissage approprié, vous devez commencer à obtenir l’approbation finale de vos parties prenantes. Il est important que chaque partie prenante ait la possibilité de faire entendre sa voix et de partager ses idées.

Là encore, vous devrez faire appel à une plateforme de révision et d’approbation riche en fonctionnalités pour exécuter efficacement cette étape. L’efficacité est le nom du jeu ici. Trop souvent, le processus d’examen et d’approbation échappe à tout contrôle et repousse les projets au-delà du délai initial.

6. Livrez votre vidéo

Félicitations ! Vous avez une vidéo terminée. Mais il n’est pas encore temps de faire la fête, car vous devez amener cette vidéo là où elle doit être. Lorsqu’il s’agit de transmettre des fichiers vidéo volumineux, il y a de nombreux obstacles à franchir. Vous aurez donc besoin d’une stratégie.

Pour l’essentiel, vous devrez trouver la meilleure méthode de livraison qui convienne à votre équipe et à vos partenaires. Voici quelques-unes des principales façons d’aborder cette situation :

  • Sur un disque dur
  • Utilisation d’une plateforme de stockage en nuage
  • Sur un DVD
  • Utilisation d’un serveur FTP
  • Par courriel

7. Stockez votre travail.

Maintenant que vous avez livré le projet, il est temps de stocker en toute sécurité tous vos fichiers de travail. Si vous les organisez de manière logique, vous constaterez qu’il est facile d’y accéder rapidement à l’avenir.

Vous devez vous assurer que tous les fichiers sont nommés correctement et que vous stockez votre travail à plusieurs endroits. Au minimum, vous devez avoir une copie dans le nuage, sur un serveur et sur un appareil physique.

Si vous souhaitez approfondir les mécanismes du processus de postproduction, ne manquez pas de lire nos principales méthodes pour rationaliser votre flux de travail de postproduction.

Comment créer un calendrier de post-production

Vous vous demandez comment créer votre calendrier de post-production ? Voici un aperçu simple des mesures que vous devez prendre.

1. Collaborez avec votre équipe vidéo, afin de comprendre ses besoins.

Vos ingénieurs vidéo et audio sont les vedettes du spectacle, et c’est à eux que reviendra l’essentiel de la charge pendant la phase de post-production. Avant de commencer à élaborer un calendrier de post-production ambitieux, vous devez savoir quand ils sont disponibles et comprendre leurs estimations, en fonction de leurs briefs créatifs.

Prenez le temps de parcourir le projet avec votre équipe vidéo. Vous serez alors en mesure de créer un emploi du temps adapté à leur travail.

2. Examinez le calendrier de production.

Il est important de rendre la transition entre la phase de production et la phase de post-production aussi fluide que possible. Pour trouver des possibilités de transition rapide et de nouvelles efficacités, examinez de plus près la phase de production.

Par exemple, vous pourriez constater que vos ingénieurs vidéo sont en mesure de stocker et de revoir les séquences le jour même du tournage. Pour en savoir plus sur la phase de production, lisez notre guide du flux de production vidéo.

3. Créez un calendrier approximatif.

Vous avez maintenant une bonne idée du moment où la phase de post-production peut réellement commencer et de la manière dont votre équipe vidéo peut l’aborder. Vous êtes donc prêt à créer un calendrier approximatif.

Vous devez veiller à ce que votre calendrier soit clair et facile à lire. Vous voudrez utiliser une plateforme de gestion de projet puissante qui offre une fonctionnalité de diagramme de Gantt. Cet outil peut vous aider à révéler les dépendances et à éviter de vous heurter à des obstacles en cours de route.

4. Partagez vos documents de planification.

Le processus de post-production est souvent stressant, en raison d’un manque de communication et d’un sentiment d’urgence. Une fois que vous avez capturé les images brutes, la pression est forte et vos interlocuteurs veulent voir une vidéo immédiatement.

Vous devez donc partager vos documents de planification de la post-production et vos calendriers le plus tôt possible. Si vous vous assurez que tout le monde est sur la même longueur d’onde, vous éviterez le stress tout au long du processus d’édition.

5. Faites de petits ajustements.

Vous pourriez recevoir des commentaires importants après avoir partagé vos documents de planification. Par exemple, il se peut qu’un ingénieur du son ne soit pas disponible pendant la période que vous avez demandée, vous devrez donc trouver une alternative.

Si vous intégrez ces petits changements dans votre planning, vous serez fin prêt.

5 meilleures pratiques de post-production pour les équipes

Vous pouvez effectuer d’innombrables ajustements au cours du processus de post-production, ce qui améliorera votre efficacité et vos résultats. Voici un aperçu de cinq pratiques que vous pouvez suivre.

1. Examen et approbation du maître.

Le premier conseil est de se concentrer sur la maîtrise du processus de révision et d’approbation. Le processus de post-production consiste en d’innombrables allers-retours entre les différentes parties prenantes. Donc, si vous pouvez accélérer ces interactions et réduire les erreurs de communication, vous gagnerez beaucoup de temps et améliorerez vos résultats.

Vous devez choisir un outil puissant qui peut vous aider dans ce domaine. Pour éliminer tout obstacle potentiel, il doit être simple à utiliser et facile d’accès. t. L’outil de Filestage est utilisé à la fois par les services de marketing et les vétérans de l’industrie cinématographique qui souhaitent harmoniser le processus de révision et d’approbation.

2. Pratiquer une bonne gestion des médias.

Au cours de votre flux de travail de post-production, vos fichiers de travail vont être transmis d’un membre de l’équipe à un autre. Vous devrez donc pratiquer une bonne gestion des médias, afin de réduire la confusion et de vous assurer que chacun utilise le fichier approprié.

Lorsqu’il s’agit de pratiquer une bonne gestion des médias, voici les facteurs clés auxquels vous devez penser :

  • Choisissez des conventions claires pour le nom des fichiers et respectez-les.
  • Assurez-vous que vos fichiers sont stockés aux bons endroits.
  • Compresser les fichiers si nécessaire.
  • Examinez attentivement qui a accès aux fichiers.

3. Déverrouillez l’efficacité de l’édition.

N’oubliez pas que vos ingénieurs vidéo sont les stars de la phase de post-production. Ils appliqueront leurs compétences techniques et leurs capacités à la transformation de vos séquences brutes en une histoire visuelle attrayante et soignée.

Vous devez vous assurer que vos ingénieurs vidéo disposent de tout ce dont ils ont besoin pendant cette phase. Il faut donc s’asseoir avec l’ingénieur principal avant le début de la phase de post-production et établir une liste de contrôle des exigences. Cette liste de contrôle comprendra souvent des éléments tels que :

  • Des machines de montage puissantes
  • Logiciels spécialisés
  • Claviers et souris spécifiques
  • Disques durs portables
  • Rallonges de protection contre les surtensions

Cette vidéo offre un aperçu des équipements les plus courants que vous trouverez dans un studio de montage vidéo. Assurez-vous que votre équipe de montage vidéo dispose des bons outils. Ils seront alors en mesure de travailler de manière aussi efficace que possible.

4. Identifiez vos obstacles dès le début.

L’une des parties les plus importantes du processus de post-production est la « première passe ». Ici, vos ingénieurs vidéo examinent les séquences brutes, afin de confirmer que vous avez capturé les bons plans et identifié les problèmes éventuels.

Vous vous donnerez plus de temps pour réagir et trouver une solution si vous identifiez ces problèmes dès le début. Vous devez donc anticiper, afin d’identifier les problèmes le plus tôt possible tout au long du processus de post-production.

5. Tirez le meilleur parti des modèles.

Le processus de post-production est souvent très complexe et mouvementé. Vous devez donc faire bon usage des modèles, afin d’enregistrer les informations importantes et de partager les détails avec les membres de votre équipe. Il existe de nombreux modèles de qualité qui peuvent vous aider à accélérer votre travail de post-production et à obtenir des résultats de qualité supérieure.

Ne manquez pas de jeter un coup d’œil à ces 46 modèles de post-production gratuits pour les cinéastes.

Liste de contrôle de la post-production

La gestion d’un projet vidéo est souvent une expérience éprouvante pour les nerfs. Avec autant de tâches importantes à suivre, vous pouvez vous sentir un peu dépassé.

Voici un exemple de liste de contrôle de post-production que vous pouvez utiliser pour suivre vos tâches. Alors vous ne manquerez jamais rien.

  1. Créez et partagez un calendrier détaillé de la post-production.
  2. Sauvegardez et stockez en toute sécurité les séquences brutes.
  3. Organisez le métrage selon les conventions d’appellation que vous avez établies.
  4. Pour confirmer que le métrage est correct, effectuez la « première passe ».
  5. Effectuez le processus de montage principal.
    • Commandez les images.
    • Classez les clips par ordre de priorité.
    • Découpez le métrage.
    • Incorporez les transitions.
  6. Recueillez les commentaires sur le montage brut.
  7. Ajoutez du vernis.
    • Conception audio
    • L’étalonnage des couleurs
    • Effets spéciaux
  8. Recueillir les réactions et mettre en œuvre les demandes
  9. Une signature sécurisée.
  10. Livrez la vidéo terminée.
  11. Archivez votre travail.
liste de contrôle post production

Voici la liste de contrôle de la postproduction sous forme de feuille Google que vous pouvez simplement copier.

Meilleur logiciel de post-production

Il existe un certain nombre d’outils de pointe (généraux et spécialisés) que vous pouvez utiliser pour maîtriser véritablement le processus de post-production. Voici un aperçu de quelques-unes des principales options sur lesquelles vous pouvez compter pour obtenir les meilleurs résultats possibles.

Filestage : Logiciel de gestion de projets vidéo

Vidéos des captures d'écran de Filestage

Au cours de la phase de post-production, vous constaterez que les membres de votre équipe auront régulièrement besoin de partager des brouillons et des clips. Filestage Filestage est une plateforme de révision de contenu qui peut vous aider à surmonter le délicat processus de révision et d’approbation.

Grâce à cet outil, il vous est incroyablement facile de lancer de nouveaux projets et de créer des flux de travail de révision en quelques secondes. Vous pouvez inviter les membres de votre équipe en quelques clics, qui peuvent commencer à laisser des commentaires en contexte sur vos vidéos immédiatement.

Adobe Premiere Pro : Logiciel de montage vidéo

logiciel de montage vidéo

Adobe Premiere Pro est l’application d’édition vidéo basée sur la chronologie la plus célèbre au monde. Cet outil a été lancé pour la première fois en 2003. Au fil des ans, il s’est développé pour devenir une véritable centrale d’édition qui offre une multitude de plugins et d’extensions.

Cet outil est si populaire qu’il offre aux utilisateurs de nombreux moyens d’atteindre leurs objectifs d’édition. La courbe d’apprentissage est douce, mais la complexité est grande. Et c’est un excellent outil d’édition pour les débutants comme pour les experts.

Adobe Photoshop – Logiciel de retouche d’images

logiciel de retouche d'image

Adobe Photoshop fait également partie de la Creative Cloud Suite, et c’est l’un des outils préférés des professionnels de la création. Cet outil est infiniment complexe, tout en restant facile à utiliser. Il donne donc à vos créatifs le pouvoir de créer des images attrayantes et brèves.

Au cours de votre processus de post-production, vous serez probablement amené à créer toute une série d’images, telles que des vignettes, des affiches, des photos, etc. Photoshop peut offrir le moyen le plus simple et le plus efficace de créer ces collatéraux.

Apple Logic Pro X : Logiciel de montage et de mixage sonore

logiciel de montage et de mixage du son

Le travail audio va constituer une part importante de la phase de post-production de votre vidéo. Pour obtenir les meilleurs résultats, vous avez besoin du meilleur studio d’enregistrement possible et d’un ingénieur du son talentueux. Apple Logic Pro X Logic Pro X est un studio d’enregistrement très populaire pour le Mac.

Cette station de travail audio est très populaire. Mais comme il s’agit d’un outil spécialisé, il est difficile de s’y retrouver. Néanmoins, il sera souvent le meilleur choix pour vos besoins audio. Plus précisément, votre ingénieur du son sera en mesure d’utiliser cet outil pour créer un son de qualité professionnelle.

DaVinci Resolve : Logiciel d’étalonnage des couleurs

logiciel d'étalonnage des couleurs

DaVinci Resolve est un outil de correction des couleurs développé par Blackmagic Design. Cet outil est disponible pour tous les principaux systèmes d’exploitation, et il a été lancé il y a 15 ans. Il a donc connu une croissance impressionnante et est devenu un pilier des studios de post-production.

Cet outil est compatible avec tous les principaux formats vidéo, et il prend en charge une série de plugins. C’est aussi un outil spécialisé qui a besoin d’un expert pour libérer son véritable potentiel. Mais au fil des ans, il a été utilisé dans des films à gros budget avec un grand succès.

After Effects – Logiciel de création de graphiques animés et d’effets visuels

logiciels d'images animées et d'effets visuels

Si vous avez besoin d’ajouter un quelconque type d’effets visuels numériques à votre vidéo, vos ingénieurs vidéo et vos professionnels de la création souhaiteront probablement utiliser After Effects . Cette puissante plateforme fait également partie de la Creative Cloud Suite, et elle s’intégrera parfaitement à Premiere Pro.

Un grand nombre de plugins et de préréglages disponibles en ligne peuvent aider vos ingénieurs vidéo à accélérer le processus de postproduction et à créer des effets visuels irréprochables qui feront passer votre vidéo au niveau supérieur.

Google Drive – Logiciel d’archivage vidéo

logiciel d'archivage vidéo

Google Drive est une solution de stockage en nuage gratuite et immensément populaire, accessible à toute personne possédant un compte Google. Cette plateforme fonctionne de manière transparente avec Google Docs, et ses prix sont très compétitifs.

Si vous avez besoin d’un moyen sûr d’archiver vos séquences dans le nuage (ainsi que sur des disques durs et des serveurs physiques), vous pouvez envisager d’utiliser Google Drive. Il s’agit d’une plateforme élégante, sûre et relativement bon marché par rapport aux autres options d’hébergement en nuage.

Vous en voulez encore ? Découvrez 24 des meilleures solutions logicielles de post-production.

Conclusion

Nous espérons que cet examen approfondi de l’art du processus de post-production vous aidera à obtenir les résultats que vous escomptez ! Si vous voulez réduire la confusion pendant que vous travaillez sur votre projet, n’hésitez pas àdemander votre essai et votre démonstration gratuits de Filestage dès aujourd’hui.

Prêt à démarrer avec Filestage ?

blank

4.8 sur 5

blank

4.8 sur 5

blank

4.8 sur 5

✓ Conforme au RGPD ✓ Serveurs européens ✓ Centres de données certifiés ISO 27017

Join Over 5,000 PM and Marketing Enthusiasts

Receive actionable creative project management advice straight to your inbox on a bi-weekly basis.