Comment établir un flux de production vidéo fluide en 2020 ?

Le marketing vidéo est plus puissant que jamais, mais la production de vidéos reste une tâche difficile. Certains chefs de projet manquent encore d’expérience pour coordonner ces projets complexes et prendre le contrôle du flux de travail. Dans cet article, nous allons vous aider à créer un flux de production vidéo efficace qui vous permettra d’obtenir d’excellents résultats.

Qu’est-ce qu’un flux de production vidéo (et pourquoi cela va faire ou défaire votre projet vidéo) ?

Benjamin Franklin l’a bien dit : « En omettant de vous préparer, vous vous préparez à échouer. »

Les projets vidéo sont souvent très compliqués. Ils comportent beaucoup de pièces mobiles et peuvent rapidement devenir incontrôlables. En tant que propriétaire du projet, vous devez élaborer une stratégie solide (c’est-à-dire votre flux de production vidéo) qui vous aidera, vous et votre équipe, à avancer avec succès.

Dans l’ensemble, un flux de production vidéo détaillé peut vous aider, vous et votre équipe, à garder la tête froide. Il existe également d’autres raisons de créer un flux de production vidéo.

Gardez vos équipes concentrées.

Il y a de fortes chances que votre projet vidéo implique plusieurs membres de l’équipe. Votre flux de travail doit expliquer ce que ces membres de l’équipe doivent faire, et quand ils doivent le faire. Cette stratégie peut permettre à chacun de rester aligné et productif.

Gérez vos ressources.

Le temps, c’est de l’argent. Si votre projet vidéo échappe à tout contrôle, vous risquez de compromettre votre retour sur investissement et de nuire à vos autres projets. Un flux de travail peut vous aider à gérer efficacement vos ressources et à protéger votre entreprise.

Prévenir les retards.

Un projet vidéo peut s’interrompre pour plusieurs raisons. Par exemple, une dépendance pourrait vous bloquer, ou le processus d’examen et d’approbation pourrait s’avérer trop complexe. Mais un flux de travail solide peut éviter ces retards.

Éliminez les erreurs de communication.

Toute bonne vidéo est le fruit d’une collaboration sans faille avec différents professionnels. Si vous voulez obtenir les résultats escomptés dans un délai raisonnable, vous devez créer un flux de production vidéo qui ne laisse aucune place aux erreurs de communication.

Comment concevoir le flux de travail idéal pour la production vidéo

Maintenant que nous avons une meilleure idée de ce que nous entendons exactement par flux de production vidéo, plongeons dans le processus étape par étape que vous pouvez suivre pour créer votre propre flux de production.

Flux de travail de pré-production vidéo

Les projets vidéo commencent par la phase de préproduction. Dans cette phase, vous devrez mettre en place un travail de fond. Les étapes ultérieures de votre projet pourront alors se dérouler sans accroc.

Tout au long de cette phase, vous devrez créer une série de documents. Mais n’ayez crainte. Pour vous aider, nous avons réuni 163 modèles gratuits de flux de travail de préproduction. N’hésitez pas à vous référer à ces documents tout au long de cette phase.

Voici à quoi ressemble le flux de travail de préproduction en six étapes.

1. Briefing créatif

Pour commencer, vous devez élaborer un dossier créatif clair. Il doit être court, précis et facile à lire.

Mandat de création

Ce dossier doit faire deux choses principales.

Décrivez les objectifs et le récit.

Le briefing créatif doit exposer clairement les objectifs généraux du projet. Vous devez décrire ce à quoi ressemble le succès. Comment la vidéo va-t-elle atteindre ces objectifs ? il.

Définissez un budget et un calendrier approximatifs.

Le briefing créatif doit offrir un aperçu de haut niveau du budget et du calendrier. Ces informations doivent être clairement partagées avec vos principales parties prenantes, afin de leur donner les informations dont elles ont besoin pour prendre une décision éclairée.

Si vous avez besoin de plus de détails sur le briefing créatif, n’oubliez pas de lire les 10 points que tout briefing créatif devrait contenir.

2. Script vidéo

Maintenant que vous avez défini les objectifs de votre vidéo, il est temps de travailler sur votre scénario. La vidéo est un format visuel, mais un scénario engageant peut contribuer à la distinguer de la masse et à donner du corps à votre message.

Pour rédiger une première version, vous devez faire appel à votre rédacteur. Cette première version du scénario devra souvent être approuvée par vos principaux décideurs. En fonction de votre structure interne, il peut même être judicieux d’impliquer la conformité à ce stade.

Pour des raisons de commodité, il est important que vos collaborateurs bénéficient d’un accès ininterrompu à la dernière version de votre scénario. Voici plus de 20 outils de collaboration documentaire qui permettent à chacun d’avoir son mot à dire sur votre scénario.

3. Storyboard et liste des plans (y compris les listes de contrôle des bobines A et B)

Votre script servira de squelette pour cette étape. Pour commencer à planifier les visuels, vous pouvez élaborer le scénario. Vous pourrez alors vous faire une idée plus précise de ce à quoi ressemblera votre vidéo.

Vous devrez probablement retravailler avec votre rédacteur et obtenir l’approbation de vos principales parties prenantes pour vos grandes décisions. Pour obtenir leur avis, vous devrez créer quelques documents clés.

Storyboard

Vous devrez produire un storyboard approximatif qui décrit le déroulement de l’histoire, y compris les plans qui la composent. Ce storyboard peut donner à vos parties prenantes une meilleure idée de l’aspect que pourrait avoir le produit fini.

Modèle de storyboard Photoshop

Liste des coups de feu

À ce stade, vous devrez également établir votre liste de plans. Cette liste doit être divisée en deux sections : La liste A et la liste B. Comme son nom l’indique, la bobine A est la séquence principale, tandis que la bobine B est la séquence supplémentaire sur laquelle vous pouvez faire des coupures.

4. Calendrier, feuille d’appel et budget affinés

Vous avez maintenant une meilleure idée des plans dont vous avez besoin et de ce à quoi votre vidéo pourrait ressembler. Vous pourrez donc créer plus facilement certains documents essentiels. Voici un aperçu de chacun d’entre eux.

Ligne du temps

La chronologie de votre projet vidéo décrira ce qui va se passer et quand cela va se passer. Il servira de feuille de route que vous et votre équipe pourrez utiliser pour produire une vidéo soignée dans les délais impartis.

Chronologie du projet vidéo

Feuille d’appel

Votre feuille d’appel quotidienne est un programme basé sur la liste des prises de vue que vous souhaitez. Vous devez le partager avec tout le monde sur le plateau, afin de vous assurer que chacun sait où il doit être et quand il doit y être.

Budget

Le tournage d’une vidéo entraîne de nombreux coûts. Un budget vous aidera à identifier et à ajouter ces coûts, afin de respecter le budget de votre vidéo.

5. Identifier l’équipement et le moulage

Avec votre important document de planification en main, vous serez en mesure de créer une liste exhaustive des équipements et des membres de l’équipe dont vous aurez besoin.

Vous devez tenir des listes détaillées et complètes. Vous devez prévoir tout ce dont vous aurez besoin le jour de la séance. Par exemple, vous devriez inclure :

  • Caméras
  • Lentilles
  • Trépieds
  • Casque d’écoute
  • Éclairage
  • Piles
  • Props
  • Microphones
  • Câbles
  • Réflecteurs de lumière
  • Cartes mémoire
  • Disques durs

Cette liste n’étant en aucun cas exhaustive, vous devez travailler avec vos ingénieurs vidéo pour l’élaborer. Vous pouvez également faire appel à une agence qui vous fournira tout le matériel et l’expertise dont vous avez besoin le jour du tournage.

6. Facultatif : Recherche de lieux, costumes et restauration

Dans certains cas, vous devrez réfléchir à certains détails importants. Voici un examen plus approfondi de chacun de ces détails possibles.

Recherche de lieux

Si vous envisagez de tourner en dehors d’un studio (c’est-à-dire sur place), vous devrez trouver les bons endroits et prendre les dispositions nécessaires. En d’autres termes, vous devrez obtenir des permis, vérifier la météo et prendre toutes les autres précautions nécessaires.

Costumes

Si vous avez des acteurs, vous devrez examiner attentivement leurs costumes. Vous devrez vous assurer qu’ils sont propres (ou sales, selon le personnage) et qu’ils correspondent aux acteurs que vous avez choisis. Ces petits détails peuvent améliorer la qualité de votre vidéo.

costume

Restauration

Le tournage d’une vidéo est un travail difficile, et votre équipe aura sans doute besoin de manger. Avec un tel nombre de personnes impliquées, vous voudrez réfléchir à des options de restauration appropriées qui soient rapides, rentables et nutritives.

Meilleures pratiques de pré-production

Voici trois conseils utiles à garder à l’esprit tout au long de la phase de préproduction.

1. Ne vous précipitez pas

Il est très important que vous preniez votre temps à chaque étape. Si vous manquez un détail important pendant la phase de postproduction, cela peut provoquer le chaos plus tard pendant les phases de production ou de postproduction.

2. Partagez vos plans pour obtenir un retour d’information.

Pendant la phase de préproduction, la collaboration est essentielle. Vous devrez faire appel aux membres de votre équipe et obtenir leurs idées et leurs opinions à maintes reprises. Leurs commentaires peuvent permettre à votre projet de continuer à avancer dans la bonne direction.

3. Communiquer efficacement

Pendant la phase de planification, la communication est essentielle. Vous devez vous assurer que vous partagez tous vos documents de planification avec les parties prenantes appropriées en temps voulu. Cette planification aidera chacun à remplir ses fonctions.

Flux de travail de la production vidéo

Maintenant que vous avez tout en place, il est temps d’exécuter votre plan. C’est au cours de cette phase que vous créerez la vidéo brute proprement dite.

Là encore, vous devrez remplir toute une série de documents pendant cette phase. N’hésitez donc pas à consulter notre liste exhaustive de 90 modèles gratuits de flux de production vidéo. Vous y trouverez de nombreux documents utiles qui peuvent faciliter la gestion de la phase de production.

Voyons maintenant à quoi ressemble le flux de production vidéo.

1. Préparation de l’emplacement

Vous devez arriver sur le plateau avant tout le monde, et être préparé. Il est temps d’exécuter votre plan et de mener tout le monde au succès. Voici une liste de contrôle rapide pour la préparation du lieu de travail, afin de vous assurer que tout se passera bien :

  • Présentez-vous à votre contact sur place pour la journée.
  • Confirmez que la météo et la circulation ne poseront pas de problème.
  • Identifiez les zones importantes, comme les salles de bain et les sorties.
  • Confirmez que vos accessoires et vos costumes sont prêts.
  • Avec votre directeur de la photographie, parcourez la liste des plans et préparez l’installation des caméras.

2. Vérifications de l’éclairage et du son

Maintenant que vos caméras et vos lumières sont en place, vous devez procéder à des vérifications de l’éclairage et du son. Il est utile d’avoir une paire de mains supplémentaire pendant cette phase, afin de déplacer les lumières et les stands en tant que modèle pour le directeur de la photographie.

Vous voudrez également prendre des photos d’essai et enregistrer des échantillons audio au cours de cette étape. L’idéal serait que tout soit prêt avant l’arrivée de vos acteurs. Ensuite, ils peuvent entrer, faire leur magie, et partir.

3. Planifier et coordonner le tournage

Maintenant que tout est en place, il est temps pour vos acteurs d’arriver. Puisque le tournage proprement dit est sur le point d’avoir lieu, voici une liste de contrôle rapide qui vous permettra de vous assurer que cette étape se déroule sans problème :

  • Accueillez vos acteurs et mettez-les à l’aise.
  • Prévoyez un temps suffisant pour la garde-robe et le maquillage.
  • Veillez à minimiser les temps d’arrêt. Par exemple, parcourez le scénario avec vos acteurs pendant qu’ils sont maquillés.
  • Enregistrez tout, et faites plusieurs prises.
  • Sauvegardez immédiatement vos fichiers à au moins deux endroits différents.
  • Effectuez un examen rapide de vos séquences, afin d’identifier tout problème potentiel pendant que les acteurs sont encore là.

4. Planifier et coordonner l’audio

Pendant le tournage, il est essentiel que vous désigniez quelqu’un pour surveiller le son. Cette personne doit être équipée d’une paire d’écouteurs, afin de s’assurer que la qualité est totalement constante et que les sons indésirables ne sont pas enregistrés.

Vous devrez travailler avec un ingénieur du son de qualité, qui pourra vous recommander le bon équipement à utiliser. Il doit être en mesure de donner des conseils sur le placement des microphones et sur les moyens de contrôler la qualité du son.

Meilleures pratiques de production

Vous pouvez utiliser de nombreux trucs et astuces pour stimuler la productivité pendant la phase de production. Voici quelques conseils sur les meilleures pratiques.

1. Apportez votre meilleur jeu.

Le jour du tournage peut être stressant, et vous vous retrouverez inévitablement à vous précipiter pour régler certains petits détails. Vous devez donc essayer de vous assurer que vous êtes au mieux de votre forme. Couchez-vous tôt, et préparez-vous aussi efficacement que possible.

2. Gardez un œil sur l’horloge.

Si vous réservez un studio pour une journée entière, cela peut sembler beaucoup de temps. Mais vous découvrirez inévitablement que ce sentiment est faux, et vous finirez par vous sentir pressé. Gardez toujours un œil sur l’horloge, et faites avancer les choses.

Flux de travail de post-production vidéo

Il est maintenant temps de trier tout le contenu vidéo et audio brut que vous avez créé pendant la phase de production. Au cours de cette étape, vous verrez votre projet prendre vie. Il est donc impératif que vous gardiez les choses organisées. Pour être sûr de garder une longueur d’avance, n’hésitez pas à vous appuyer sur nos 46 modèles de flux de travail de postproduction gratuits.

Ensuite, nous allons nous plonger dans le flux de travail de post-production.

1. Trier l’équipement et le matériel

Pour réaliser votre vidéo finale, vos ingénieurs vidéo et audio vont avoir besoin de l’équipement, des logiciels et des matières premières appropriés. Plus l’équipement est puissant et performant, plus votre produit fini sera prêt rapidement.

équipement de production vidéo

Voici un aperçu de certains des principaux équipements de postproduction dont vous pourriez avoir besoin :

  • Des ordinateurs puissants
  • Logiciels de montage vidéo et audio
  • Claviers d’édition
  • Moniteurs de haute qualité

Vous devez fournir tout l’équipement dont votre équipe de postproduction a besoin pour rester efficace et performante.

2. Décider des objectifs

Maintenant que vous disposez de tout l’équipement et de la matière première, il est temps d’élaborer un plan et un calendrier de montage vidéo. Voici pourquoi ces deux documents sont si importants.

Plan de montage vidéo

Votre plan de montage vidéo décrira la manière exacte dont le flux de travail du montage vidéo va prendre forme. Il décrira le déroulement du processus, du tri de vos séquences au découpage et au polissage.

Ligne du temps

La chronologie du montage vidéo décrit la manière dont le processus va s’articuler, en termes de calendrier. Pour vous assurer que votre vidéo est créée à temps, vous devez définir un calendrier réaliste et rigide pour le montage de la vidéo.

3. Modification du site

Maintenant que vos documents de planification sont prêts, il est temps pour votre équipe de se mettre au travail. Vous voudrez qu’ils exécutent les étapes clés suivantes.

Organiser les fichiers et créer des sauvegardes

Tout d’abord, vos ingénieurs vidéo devront prendre le temps d’organiser et de sauvegarder les séquences brutes que vous avez recueillies pendant la phase de production. Au cours de cette étape, ils doivent accomplir trois tâches essentielles :

  • Organisez et nommez les fichiers.
  • Créez des sauvegardes.
  • Importez les séquences dans le logiciel de montage vidéo de votre choix.

Ces petites mesures peuvent aider votre équipe à être plus efficace et prévisible.

Effectuer l’édition principale

Une fois toutes les séquences correctement organisées et sauvegardées, les ingénieurs vidéo peuvent maintenant commencer le processus de montage proprement dit. Au cours de cette étape, ils devront effectuer un certain nombre de tâches clés, afin de créer un montage brut :

  • Identifier les séquences A-roll et B-roll.
  • Ordonner, prioriser et déprioriser les clips.
  • Découpez le métrage pour créer un montage brut.
  • Installez des transitions qui créent un sens de la narration.

À la fin de cette étape, vos ingénieurs vidéo devraient disposer d’un montage brut prêt à être revu. Vous pouvez utiliser cette ébauche pour donner votre avis et faire des suggestions.

Polissage du métrage

Maintenant que le montage brut a été approuvé, il est temps de peaufiner la vidéo. Vos ingénieurs vidéo utiliseront de nombreuses astuces et techniques pour créer une vidéo attrayante. Ils comprennent :

  • Alignement des effets spéciaux pour l’audio et le timing
  • Effectuer l’étalonnage des couleurs pour créer un aspect cohérent.
  • Ajout d’effets spéciaux et de montages visuels

À la fin de cette étape, vous disposerez d’une vidéo prête pour la phase de révision et de commentaires.

4. Révision et rétroaction

Maintenant que vous avez un montage final, il est temps de passer par le processus complexe de révision et d’approbation. Pendant cette phase, vous devrez effectuer les étapes suivantes :

  1. Partagez votre montage final avec les membres de l’équipe concernés.
  2. Recueillez et rassemblez leurs commentaires.
  3. Mettre en œuvre leurs demandes de manière précise.
  4. Pour recueillir des commentaires supplémentaires, partagez à nouveau la version mise à jour.

Vous devrez répéter ces étapes jusqu’à ce que tout le monde soit satisfait de la version finale. Au cours de la phase d’examen et de retour d’information, il est important que vous vous assuriez de faire ce qui suit :

  • Éviter et résoudre les commentaires contradictoires.
  • Faites en sorte que vos réactions soient aussi transparentes et publiques que possible.
  • Créez des tâches claires pour vos ingénieurs vidéo.
  • Veillez à ce que chaque partie prenante ait son mot à dire.
  • Réduire la complexité.
  • Améliorer l’efficacité.

Vous pouvez accomplir toutes ces tâches en utilisant l’outil de révision et d’approbation approprié. Par exemple, vous pouvez examiner comment Filestage peut vous aider pendant la phase de révision et d’approbation et comment partager facilement des vidéos en ligne avec d’autres personnes.

5. Signature et approbation

Une fois le processus de révision et d’approbation finalisé, vous devrez recueillir l’ approbation de tous vos principaux décideurs. Cette étape est essentielle car elle permet de protéger votre équipe et d’encourager toutes les personnes concernées à approuver la version finale.

Pour que cette étape soit un succès, vous devez le faire :

  • Assurez-vous que vous pouvez savoir qui a approuvé ou non la vidéo.
  • Vérifiez rapidement l’avancement de cette étape.
  • Renforcer la transparence, afin de favoriser la responsabilisation.

N’oubliez pas qu’un bon outil peut vous aider à atteindre tous ces objectifs. Filestage vous permet de suivre facilement le statut de vos fichiers, afin de savoir qui a approuvé ou non la version finale.

gestion des révisions dans Filestage

Et lorsque vous recevez chaque approbation, elle est horodatée et documentée pour une transparence ultime.

6. Livraison

Maintenant que votre montage final a été approuvé, il est temps de diffuser la vidéo elle-même aux parties prenantes concernées. Voici un aperçu des principaux canaux que vous pouvez utiliser pour la diffuser efficacement…

Plateformes de stockage en nuage

Vous pouvez utiliser un certain nombre de plateformes de stockage en nuage pour livrer votre vidéo finale. Il s’agit de iCloud, Dropbox et Google Drive.

Services de partage de fichiers

Vous voudrez peut-être livrer votre vidéo en utilisant une plateforme de partage de fichiers comme WeTransfer, OneDrive ou Box.

Stockage local

Si votre projet est interne, vous voudrez peut-être héberger la version finale de votre vidéo sur un serveur local.

Copies papier

Une fois que vous avez terminé votre vidéo, vous pouvez en graver une copie sur un DVD et la partager de cette manière.

Courriel

En fonction de la taille de votre vidéo, vous pouvez envoyer votre fichier fini par courrier électronique.

7. Archivage et stockage

Maintenant que vous avez livré votre vidéo, vous devez vous assurer que tous les fichiers de projet que vous avez créés sont correctement stockés. Une fois qu’ils sont rangés en toute sécurité, vous pouvez accéder à ces fichiers de projet à tout moment.

Vous ne savez jamais si vos séquences pourraient être utiles pour une prochaine vidéo, et votre client pourrait vouloir avoir accès aux séquences brutes à l’avenir.

Lorsqu’il s’agit de stocker des fichiers, vous devez trouver une méthode sûre et sécurisée. Par exemple, vous devez vous assurer que vous les sauvegardez sur vos serveurs internes, sur un disque dur et dans le nuage.

Meilleures pratiques de post-production

Voici trois conseils que vous pouvez utiliser pour vous assurer que le flux de postproduction se déroule aussi bien que possible :

1. Utilisez les bons outils.

Il est important pour vous d’utiliser les outils appropriés tout au long de la phase de postproduction. Par exemple, les bons outils peuvent aider vos ingénieurs à accélérer efficacement la phase de révision et d’approbation.

2. Responsabilisez vos ingénieurs.

Pendant la phase de post-production, vos ingénieurs sont les stars du spectacle. Essayez de tenir compte de leurs réactions et de leurs préférences autant que possible, afin qu’ils restent satisfaits et heureux tout au long de ce processus souvent stressant.

3. Félicitez l’équipe.

À la fin de la phase de postproduction, vous et votre équipe aurez réalisé quelque chose de vraiment remarquable : Créer une vidéo époustouflante ! Cet accomplissement est impressionnant, et vous devriez prendre le temps de le fêter.

Conclusion

Nous espérons que cet examen approfondi du flux de production vidéo vous a été utile et que vous vous sentez inspiré et prêt à vous attaquer à votre prochain projet vidéo. Si vous suivez scrupuleusement ces étapes, vous êtes sûr de créer une superbe vidéo et de vous amuser en cours de route.

Prêt à démarrer avec Filestage ?

blank

4.8 sur 5

blank

4.8 sur 5

blank

4.8 sur 5

✓ Conforme au RGPD ✓ Serveurs européens ✓ Centres de données certifiés ISO 27017